Calendrier

« Mai 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031 

Do

DoUn blog en douceur, pour rêver et réfléchir à la vie... C'est une des sections de mon site Bonjour chez Do. Aucun texte n'est de moi ni ne m'appartient aussi, si vous désirez les publier dans votre site ou blog, respectez la signature des textes en la mentionnant.

Blog

Catégories

Derniers billets



Je vous invite à
télécharger gratuitement
le e-book de David Komsi
Pouvoir de l'attraction
Code de recommandation : ef7399df

Couv-attraction-little-resize.gif

 
Ce livre permet de bien comprendre à quel point nos pensées sont créatrices de notre vie.

Par la suite, si vous le désirez, vous pourrez acquérir le cours audio Réussir (moins de 40 euros / 60 $) qui permet de comprendre et déconnecter nos croyances de manque, de non-mérite et qui aide à penser positivement afin d'attirer ce qu'on désire dans notre vie.

Si vous achetez ce cours, vous pourrez même l'offrir à vos contacts et, ainsi, recevoir des revenus intéressants en vente multi-niveaux.

Ce cours a été la bougie d'allumage qui m'a permise de décider de réussir, une bonne fois pour toutes, afin de dépasser le fait que je n'attirais que «juste assez» dans ma vie, sans arriver à dépasser des croyances bien ancrées en moi. Je vous le recommande donc chaleureusement.

--------------------------------

Téléchargez gratuitement le livre

Les 7 clés du bonheur (PDF)
et vous découvrirez les 7 clés essentielles pour créer le bonheur dans votre vie.
Un livre qui peut transformer votre vie.

undefined



Les derniers articles
publiés dans mes blogs :




Boutique pour réussir sa vie


Pages

Compteurs

Liens

Fils RSS

L'enfance dans les années '40, '50, '60 et '70

Par Do :: 05/06/2007 à 18:21 :: Enfants - parents

Si on regarde en arrière, c'est dur à croire qu'on ait réussi à vivre si longtemps.

Lorsque nous étions enfants, nous nous promenions en auto sans ceinture de sécurité ou de coussins gonflables pour nous protéger ou même être passager à l'arrière d'un camion à boîte ouverte par une belle journée d'été.

Nos couchettes étaient peintes de couleurs vibrantes au plomb. Il n'y avait pas de couvercle de sécurité sur les bouteilles de médicaments, ou des serrures sécuritaires sur les armoires. Et lorsque nous partions à bicyclette, on le faisait sans un chapeau de sécurité. On allait même en ville sur le pouce.

On buvait même de l'eau directement des boyaux d'arrosages, pas d'une bouteille. Horreur.

On se faisait des petites voitures (boîte à savon) avec des vieux

patins à roulette et des vieilles roues de voiturette et on se laissait aller dans les côtes pour s'apercevoir qu'on avait oublié de mettre des freins.

Après être entré dans les buissons à quelques reprises, c'est comme ça qu'on apprenait à solutionner le problème.

On partait de la maison le matin et on revenait souvent en même temps que les lumières de rue s'allumaient. Imaginez donc ça, pas de téléphones cellulaires, personne ne pouvait nous joindre de la journée. On jouait des jeux dangereux et souvent, on se faisait mal, il y avait des accidents, il y avait des coupures aussi des os cassés, mais
personne n'était blâmé.

On se battait entre  nous, on avait des rougeurs et des bleus, mais on apprenait à passer par-dessus.

On mangeait des gâteaux, du pain et du beurre, on buvait de la liqueur douce et nous n'étions pas obèses....il faut dire que nous jouions presque toujours à l'extérieur.

On buvait souvent à quatre ou à cinq d'une même bouteille et il n'y a jamais eu de décès à cause de ça.

On n'avait pas de Nintendo 64, de Playstation ou de X Boxe, sans compter les jeux vidéo ou même les 99 canaux à la télévision, les VCR, Les téléphone cellulaires et les ordinateurs personnels, etc. mais nous avions des amis et si nous voulions les voir, tout ce qu'on avait à faire, c'était de sortir dehors ou de se rendre chez eux, de sonner et d'entrer pour pouvoir leur parler. Imaginez donc ça, sans même demander la permission à nos  parents. Comment faisait-on pour faire ça, sans gardiens, dans ce monde cruel ?

On inventait des jeux, avec des bâtons et des balles de tennis, on mangeait toute sorte de choses, mais contrairement à ce qu'on nous disait, rarement quelqu'un perdait un oeil ou était infecté.

Certains étudiants n'étaient pas aussi futés que les autres et ils manquaient leur année et devaient recommencer une autre fois la même
classe.

Les examens n'étaient pas ajustés pour compenser quelque soit la raison.

Nos actions étaient les nôtres. Nous en supportions les conséquences. Personnes pour  nous cacher. L'idée de se faire protéger par nos parents si nous commettions une infraction était impensable.

Nos parents étaient sur le côté de l'autorité, c'est t'y pas effrayant?

Cette génération a produit les meilleurs preneurs de risque, solutionneurs et inventeurs. Les dernières 50 années ont été une explosion d'innovation et d'idées nouvelles. On avait la liberté, le succès, aussi la responsabilité ainsi que la défaite, le plus important, c'est qu'on a appris à vivre avec tout ça.

Félicitations, car tu es un de ceux là.

S.V.P.  transfère ces quelques lignes à quelqu'un qui comme nous a eu la chance de grandir avant que les avocats et les gouvernements se mettent à réglementer nos vies pour notre bien.

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo :


Email (facultatif) :


Site Web (facultatif) :


Commentaire :


 
Copyright © Belles histoires, poèmes et pensées - Blog créé avec ZeBlog