Calendrier

« Juin 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930 

Do

DoUn blog en douceur, pour rêver et réfléchir à la vie... C'est une des sections de mon site Bonjour chez Do. Aucun texte n'est de moi ni ne m'appartient aussi, si vous désirez les publier dans votre site ou blog, respectez la signature des textes en la mentionnant.

Blog

Catégories

Derniers billets



Je vous invite à
télécharger gratuitement
le e-book de David Komsi
Pouvoir de l'attraction
Code de recommandation : ef7399df

Couv-attraction-little-resize.gif

 
Ce livre permet de bien comprendre à quel point nos pensées sont créatrices de notre vie.

Par la suite, si vous le désirez, vous pourrez acquérir le cours audio Réussir (moins de 40 euros / 60 $) qui permet de comprendre et déconnecter nos croyances de manque, de non-mérite et qui aide à penser positivement afin d'attirer ce qu'on désire dans notre vie.

Si vous achetez ce cours, vous pourrez même l'offrir à vos contacts et, ainsi, recevoir des revenus intéressants en vente multi-niveaux.

Ce cours a été la bougie d'allumage qui m'a permise de décider de réussir, une bonne fois pour toutes, afin de dépasser le fait que je n'attirais que «juste assez» dans ma vie, sans arriver à dépasser des croyances bien ancrées en moi. Je vous le recommande donc chaleureusement.

--------------------------------

Téléchargez gratuitement le livre

Les 7 clés du bonheur (PDF)
et vous découvrirez les 7 clés essentielles pour créer le bonheur dans votre vie.
Un livre qui peut transformer votre vie.

undefined



Les derniers articles
publiés dans mes blogs :




Boutique pour réussir sa vie


Pages

Compteurs

Liens

Fils RSS

L'éternelle chanson

Par Do :: 05/06/2007 à 18:20 :: Grands-parents

Lorsque tu seras vieux et que je serai vieille,
Lorsque mes cheveux blonds seront des cheveux blancs,
Au mois de mai, dans le jardin qui s'ensoleille,
Nous irons réchauffer nos vieux membres tremblants,
Comme le renouveau mettra nos coeurs en fête,
Nous nous croirons encor de jeunes amoureux,
Et je te sourirai tout en branlant la tête,
Et nous ferons un couple adorable de vieux ;
Nous nous regarderons, assis sous notre treille,
Avec de petits yeux attendris et brillants,
Lorsque tu seras vieux et que je serai vieille,
Lorsque mes cheveux blonds seront des cheveux blancs.

Sur le banc familier, tout verdâtre de mousse,
Sur le banc d'autrefois nous reviendrons causer ;
Nous aurons une joie attendrie et très douce,
La phrase finissant souvent par un baiser.
Combien de fois jadis j'ai pu dire : « Je t'aime ! »
Alors, avec grand soin, nous le recompterons ;
Nous nous ressouviendrons de mille choses, même
De petits riens exquis dont nous radoterons.
Un rayon descendra, d'une caresse douce,
Parmi nos cheveux blancs, tout rose, se poser,
Quand, sur notre vieux banc tout verdâtre de mousse,
Sur le banc d'autrefois nous reviendrons causer.

Et, comme chaque jour je t'aime davantage -
Aujourd'hui plus qu'hier et bien moins que demain -,
Qu'importeront alors les rides du visage,
Si les mêmes rosiers parfument le chemin.
Songe à tous les printemps qui dans nos c|urs s'entassent,
Mes souvenirs à moi seront aussi les tiens,
Ces communs souvenirs toujours plus nous enlacent
Et sans cesse entre nous tissent d'autres liens ;
C'est vrai, nous serons vieux, très vieux, faiblis par l'âge.
Mais plus fort chaque jour je serrerai ta main,
Car, vois-tu, chaque jour je t'aime davantage :
Aujourd'hui plus qu'hier et bien moins que demain !

Et de ce cher amour qui passe comme un rêve
Je veux tout conserver dans le fond de mon coeur,
Retenir, s'il se peut, I'impression trop brève,
Pour la ressavourer plus tard avec lenteur ;
J'enferme ce qui vient de lui comme un avare,
Thésaurisant avec ardeur pour mes vieux jours ;
Je serai riche alors d'une tristesse rare,
J'aurai gardé tout l'or de mes jeunes amours ;
Ainsi, de ce passé de bonheur qui s'achève,
Ma mémoire parfois me rendra la douceur,
Et de ce cher amour qui passe comme un rêve
J'aurai tout conservé dans le fond de mon coeur.

Lorsque tu seras vieux et que je serai vieille,
Lorsque mes cheveux blonds seront des cheveux blancs,
Au mois de mai, dans le jardin qui s'ensoleille,
Nous irons réchauffer nos vieux membres tremblants.
Comme le renouveau mettra nos coeurs en fête,
Nous nous croirons encore aux heureux jours d'antant,
Et je te sourirai tout en branlant la tête,
Et tu me parleras d'amour en chevrotant ;
Nous nous regarderons, assis sous notre treille,
Avec des yeux remplis des pleurs de nos vingt ans...
Lorsque tu seras vieux et que je serai vieille,
Lorsque mes cheveux blonds seront des cheveux blancs !

Rosemonde Gérard

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo :


Email (facultatif) :


Site Web (facultatif) :


Commentaire :


 
Copyright © Belles histoires, poèmes et pensées - Blog créé avec ZeBlog